Horizon Livre - Librairie Balade, Randos et Pyrénées
Accueil Dossiers Sentiers balisés Sentiers pédestres

Sentiers pédestres

{mosmap kml='http://balade-rando-pyrenees.com/kml/Sentiers-pedestres.kml'|width='650px'|height='250px' |zoom='10'|zoomWheel='0'|mapType='terrain'}

Comment bien préparer une randonnée.

Comment bien préparer une randonnée.



La randonnée s'imagine seul, à deux, en petit ou grand groupe, pour une journée ou plusieurs jours, préparer une randonnée est indispensable et peut se révéler vital si un imprévu grave survient. C’est aussi un avant-goût du plaisir de la randonnée à venir. Notre premier conseil est de rester dans l'esprit de la randonnée moment de partage et d'échange, il est préférable de partie au minimum à deux.

La randonnée est et doit rester un plaisir, celui de la découverte et de l’aventure, mais l’évaluation des risques et des nécessités fait aussi partir du programme.



Cinq préoccupations à avoir avant le départ pour zéro souci pendant la rando.

Petit guide pour garder les pieds sur terre, partir l’esprit léger et revenir prêt à repartir.



- Première préoccupation : les randonneurs participants.

L’expérience de chaque randonneur et l’expérience du groupe sont à prendre en compte. Il est important de savoir avant le départ combien d’entre eux ont déjà pratiqué la randonnée, qui a des problèmes de santé (diabète, allergies ou autre). Si le groupe est homogène en compétence et en expérience, si la condition physique de chacun est bonne, si dans le groupe quelqu’un a suffisamment d’expérience pour prendre les choses en main et prendre des décisions en cas de problème, voilà une randonnée qui s’annonce plutôt bien !



- Deuxième préoccupation : l’itinéraire.

Planifier l’itinéraire est indispensable. Pour avoir un aperçu précis de la région, du dénivelé, des temps de marche, des distances, des possibilités de bivouacs, des refuges, des endroits à voir (ou à éviter), n’hésitez à aller sur Internet, procurez-vous un guide, parlez avec d’autres randonneurs ayant déjà suivi ce parcours.

Veillez à bien organiser le départ, l’arrivée et les étapes. Souciez-vous du point de départ, à quelle heure partir et où dormir la veille, du point d’arrivée, comment en repartir.

Si vous prévoyez de camper, renseignez-vous. Il n’est pas toujours possible de camper n’importe où. Si votre choix porte sur la nuit en refuge, vérifiez que les refuges sont ouverts et disponibles, et pensez à réserver à l’avance et à emporter de l’argent liquide pour payer les nuitées.

Prévoyez les étapes sans vous surévaluer, et basez le rythme de la randonnée sur les personnes les plus lentes, surtout s’il y a des enfants ou des randonneurs inexpérimentés. Pour cela, veillez à bien évaluer les dénivelés, les distances, les difficultés spécifiques du parcours, le poids des sacs, les pauses et les repas.

N’hésitez pas à prévoir large, c’est une rando, pas un parcours du combattant !



- Troisième préoccupation : le matériel.

Élément crucial de la rando : le sac ! Faites une liste pour ne rien oublier. Parmi les indispensables, il vous faudra une carte, une boussole,
une gourde, une lampe (frontale, c’est plus pratique), un couteau à plusieurs fonctions, des jumelles,
votre petit (et léger) équipement personnel, des céréales et des fruits secs, vos lunettes de soleil, de la crème solaire, un chapeau ou une casquette, un bon pull, un poncho de pluie ( ceux qui englobent le sac sont très utiles en cas d’averse), une couverture de survie,
un petit foulard, une trousse de secours et des pansements.

On admet qu’un adulte peut porter environ 20 % de son poids, 
soit à peu près 10-12 kg pour une femme 
et 15-16 kg pour un homme. Veillez à répartir la charge pour que le centre de gravité du sac soit le plus près possible du corps et laissez facilement accessibles gourde, vivres, crème solaire, carte et vêtements de protection dans les poches extérieures.

Pensez à vérifier l’état, le poids et le fonctionnement du matériel de camping.

L’eau et la nourriture sont indispensables mais pas toujours disponibles en rando. Il faut donc tout prévoir à l’avance. Pensez à emporter de quoi purifier l’eau que vous ne trouverez pas toujours potable. Emportez de la nourriture très calorique, pratique à préparer, lyophilisée ou déshydratée, sans nécessité de cuisson longue. Vous pourrez peut-être vous ravitailler en route dans les refuges gardés ou les villages traversés. Et pensez à prévoir des sacs poubelles pour emporter vos déchets.



- Quatrième préoccupation : les conditions naturelles extérieures.

Essayez d’anticiper sur le climat, la météo, la saison, l’environnement en vous renseignant précisément et en prenant toutes les précautions avant le départ. Il est bon de connaître les températures minimales et maximales pendant la saison de la rando, d’anticiper sur les phénomènes météorologiques, les conditions probables d’enneigement, d’ensoleillement, de hauteur des rivières, le vent, la durée du jour, les changements d’altitude, l’état probable des chemins. Essayez de savoir s’il est permis de camper, de bivouaquer, de faire du feu, s’il y a des risques environnementaux particuliers, des zones protégées, des problèmes de sécurité, des risques liés à la flore et la faune de la région traversée.



- Cinquième préoccupation : prévoir l’imprévisible.

Réfléchir à toutes les éventualités, même les plus improbables en apparence, permet de mieux réagir et plus rapidement en cas d’imprévu ou de gros problème. Mettez-vous en situation et demandez-vous si vous saurez quoi faire si la météo change brutalement (orage, neige, grêle, vent, canicule), si le matériel est défaillant, si quelqu’un se blesse, gravement ou même légèrement, fait un malaise ou souffre d’allergies, d’hypoglycémie, d’hypothermie, d’insolation. De même, que faire si vous vous perdez, si quelqu’un ne veut ou ne peut plus marcher, si vous n’avez plus d’eau ?



6 – Conclusion

Le maître-mot dans la préparation d’une randonnée est : AN-TI-CI-PER. Il vaut mieux prendre deux précautions apparemment inutiles plutôt qu’une seule insuffisante. Pensez à toujours donner le suivi précis de votre parcours à quelqu’un qui pourra alerter les secours et les orienter à votre recherche en cas de besoin. Si possible, prévoyez un plan B avec un itinéraire de secours au cas où vous ayez un problème grave.



Planifier une randonnée peut paraître fastidieux, compliqué, voire inutile. Plus vous aurez d’expérience, plus ce sera facile et rapide, et plus vous verrez que c’est indispensable.

 

Randonnée pédestre au Camin Reiau




Agrandir le plan


Description :
C’est une promenade plaisante entre Aubert et Era Bordeta, qui parcours en partie le Camin Reiau, par la base du Sarrat de Gèles et le début de la forêt de Varicauba jusqu’au village d'Es Bordes et une fois traversée la rivière Joeu, par la base du Sarrat dera Entecada. Avec la végétation typique de rivière et forêt de pins, sapins et noisetiers… On remarque aussi : le buis, les mousses et plusieurs sortes de fleurs et plantes qui varient selon la période. L’eau des ravins ravitaille la Garonne transformée en cascade. La nature, alterne avec d’autres ressources de la vallée comme les campings, l’énergie hydroélectrique, l’élevage ou la menuiserie.

Parcours détaillé :
Le début est à Aubert, après avoir traversé la Garonne dans la zone de parking de l'aire de pique-nique. On continue en descendant la rivière par la piste goudronnée. Au détour, l'écriteau nous signale d'aller sur la droite, par le Camin Reiau et GR-211-1. Chemin agréable sur terrain de terre pendant tout le trajet. À main droite on laisse le Pont d'Arros, près d'un premier camping. On longe un deuxième camping et la centrale hydroélectrique de Benos. On rentre dans le village d'Es Bordes, où l'on peut se désaltérer dans une de ces fontaines. On passe dans le village, en suivant les indications et, après une pente assez forte, on traverse le pont en pierre sur la rivière Joeu. Sur terrain plat, on entre dans une zone de prairies et un ancien lavoir couvert. D'autres campings indiquent la proximité avec le village d’Era Bordeta. On traverse la Garonne par le pont qui mène à la Nationale 230 et qui arrive au point de destination.

A Voir :
Le "Camin Reiau" est un ancien chemin, utilisé à l'époque romaine, qui venait de Toulouse, il traversait le Val d'Aran jusqu'au Port de la Bonaigua et arrivait à Tarragone. Dans le petit monticule près du village d’Es Bordes, lieu stratégique, était située la forteresse du Castèth Leon, qui fut construit en 1283 et était le chef-lieu du gouverneur d'Aran. Au pied de cette forteresse, le village d'Es Bordes fut construit. Au XVIIIe siècle, elle fut assiégée, et donc brûlée et détruite. Un arbuste caractéristique de cette route est le buis (buxus sempervirens), un bois très dur, dense et homogène qui s'emploie pour faire des gravures, des pipes, des outils des cuisines ou instruments à vent. C'est une plante médicinale mais très toxique. Elle est très utilisé dans l'art de la sculpture végétale (topiario), qui consiste à leur donner des formes diverses en les taillant, comme ornement pour les jardins.

Parcours: Aubert - Camin Reiau - Es Bòrdes
Difficulté: facile
Type: Randonnée
Dénivelé: 125 m
Durée Moyenne : 2h
 
Plus d'articles...

Actualités

  • La Saligue (17.02.12)

    La saligue désigne la végétation typique des zones marécageuses. Elle est très importante dans son écosystème. Nous vous rappelons la journée de samedi 18 février 2012, où l'association Evasion Pyrénéenne propose, dans le cadre de la Journée mondiale des zones humides, une journée découverte de la Saligue de Baudreix, classée espace naturel sensible. Cette association travaille en partenariat avec le C.P.I.E. (centre permanent initiative environnement). Au programme de 9 h à 17 h : Balade sur les sentiers de la saligue de Baudreix au cours de laquelle Jean-Charles Roussel, animateur à Évasion pyrénéenne, apportera des informations sur la faune et la flore caractéristique de cette zone humide. Pique-nique Nettoyage des berges sur une zone de la saligue, tout en continuant d'aborder le sujet des zones humides. Lieu : Baudreix Contact : CPIE, tél. 05 59 21 00 29
                   courriel à
    Lire la suite...
  • Transbiking 09 (18.04.12)

    Transbiking 09 arrive à grand pas, elle se déroulera à Auzat Vicdessos à partir du 27 avril 2012. L’accueil des participants débutera le 27 avril 2012 à partir de 16 heures. Cette épreuve de VTT de deux jours est un défi hors norme. Ce raid se débute le 28 avril à 7 heures. Il faut parcourir un parcours d'environ 100 kilomètres dans les montagnes ariégeoises avec un dénivelé positif de 4400 m puis les concurrents devront emprunter des sentiers aux pentes abruptes (allant jusqu'à 80 %) pour parvenir à l'arrivée. Les organisateurs ne focalise pas sur la performance puisque cette épreuve est non chronométré mais sur l'intelligence de course pour parvenir à l'arrivée. Cette épreuve est restreinte en terme inscription puisque 60 participants sont attendus venant de divers territoire français, belge ou espagnol. Pour une description plus complète de l'épreuve je vous propose l'excellent article d'Anne Sophie Terral sur Ariège News.
    Lire la suite...

  • Malgré ma culture sportive du Sud et mon amour pour le rugby, je limite souvent les articles sur ce sport culte de la chaine des Pyrénées. Aujourd'hui, je m'accorde, avec l'accord de l'équipe de Balade Rando Pyrénées, une incartade. Un ouvrage intitulé "Cadrages et débordements",disponible sur notre librairie, va paraître aux éditions La Martinière. Il sera disponible sur la librairie du site. Ce livre, nous livre le ressenti d'un homme d'exception décrié : Marc Lièvremont. "Cadrages et débordements" permet à l'ancien entraineur de l'équipe de France de Rugby de se confier et de raconter. Pour la beauté du geste, la totalité des recettes iront à la fondation Mouvement pour les villages d'enfants. Un grand Monsieur !
    Lire la suite...

  • Le Secours Catholique de Bayonne en partenariat avec Alliance ciné, Amnesty International ( groupe Biarritz - Anglet) et  CCFD Terre Solidaire (délégation Pays Basque) propose le 1 er Festival International du Film des Droits de l'Homme au Pays Basque. Ce festival se déroulera du 9 au 11 février 2012.
    Il présente cinq films dans sa programmation avec un débat aprés chaque séance. Pour les renseignements, vous pouvez contacter le 05 59 507 087.
    La programmation est visible dans l'agenda culturel, avec une présentation détaillée des films :
    Un business Florissant L'Enfer au Paradis Génération Perdue Ctrl+alt+supr - Palestine 2008  Vous n'aimez pas la Vérité, 4 jours à Guantanamo.
    Bon festival !
    Lire la suite...
  • Salon Bois Avenir (29.02.12)

    Le premier Salon Bois Avenir ouvre ces portes aujourd'hui jusqu'à vendredi 3 mars 2012  au Hall 4 du Parc des Exposition de Toulouse. Le site www.avenir-bois-toulouse.com vous répond à de nombreuses questions. Pendant la durée du salon, il est possible d'assister à de nombreuses conférences ou des ateliers. La finalité de ce salon est de présenter l'ensemble de la filière forêt et bois qui regroupe plus de 4000 entreprises sur Midi Pyrénées. Vous pouvez vous y rendre pour découvrir l'étendue de ce secteur en pleine évolution. Cette filière qui connaît des difficultés d'ordre structurel. Le bois d'œuvre est pour une grande partie extérieur à la région et les entreprises souffrent d'un manque de moyen, technique et financier. Le bois est un matériel d'avenir.
    Lire la suite...

  • Pierre Revol, président de la ligue nationale de Rugby, a programmé une réunion le 16 février 2012 à Orly.
    Il a convié tous les présidents de club de Top 14 et de Pro D2 , pour venir débattre sur " le comportement et la responsabilité des présidents de club."
    Le rugby pro tatonne toujours dans son devenir et l'image qu'il véhicule. Les dernières affaires avec Mourad Boudjellal et Jacky Lorenzetti sont elles un prémise au rugby de demain.
    Il est temps d'en parler pour construire le Rugby de demain respectons les valeurs du Rugby d'hier.
    Lire la suite...

  • La région Midi Pyrénées a annoncé que les "Journées Nature "se dérouleront du 26 mai au 3 juin 2012.
    Lire la suite...



  • 3es CONFRONTATIONS DE LA MONTAGNE REBELLE

    jeudi 27 septembre 2012 - 9h30 à l'Hospitalet

    Territoires en marge : un cas d'école


    Préoccupation majeure de notre société, l’éducation et l’avenir de la jeunesse sont une priorité nationale. Elle se confronte à de nombreux problèmes et fait l’objet de débats et polémiques incessants. Au cœur de ce sujet sensible surgissent des questions, des anxiétés, des impasses : décrochage scolaire, panne de l’ascenseur social, augmentation des inégalités, chômage des jeunes...
    De nouveaux modèles peuvent-ils émerger ?
    Quelles expérimentations innovantes à mettre en œuvre pour demain ?

    Des territoires fracturés côtoient des territoires délaissés
    Là où la ville se confronte à de vives fractures sociales, les zones rurales et de montagne subissent une déscolarisation sans précédent... Deux univers se désagrègent sans se voir. Les uns, vivent de plein fouet les surcharges, les manques de moyens mais aussi les tensions culturelles et sociales qui surgissent dès le plus jeune âge. Les autres tentent de conserver des écoles qui disparaissent une à une, laissant en friche toute idée de resocialisation locale. Non, l’école n’est plus la même partout en France...

    Territoires en marge : une ressource insoupçonnée ?
    Ces territoires ruraux constituent, par nature, un terreau favorable au renouvellement des pratiques éducatives. Une pépite ignorée où la décentralisation donne pourtant aux collectivités territoriales des marges de manoeuvre nouvelles, où la mobilisation des parents, des enseignants et de collectifs démontre que ces territoires sont de véritables laboratoires d’idée. Des lieux d’expérimentation et d’innovation où peuvent se conjuguer culture, connaissance, accès au monde réel et aux métiers, confiance, brassage de proximité, transmission intergénérationnelle, coopération, individuation, valeurs collectives, socialisation qui génèrent un effet positif sur l’intégration sociale et la réussite scolaire.

    Cas d’école. Le «faible» sera-t-il le levier du «fort» ? Les territoires en marge constituent-ils une ressource insoupçonnée pour l’ensemble de la cité ?
    Intervenants
    :

    Marc CARBALLIDO, vice-président du Conseil régional Midi-Pyrénées,
    Pierre CHAMPOLLION, président de l’Observatoire de l’Ecole Rurale, inspecteur d’Académie Inspecteur Pédagogique hors-classe - Chercheur. Grenoble.
    Marc DEMEUSE, professeur à l’Université de Mons. Directeur de l’Institut d’Administration Scolaire de Belgique.
    Eric BARDON, Conseil général de l’agriculture, de l’alimentation et des espaces ruraux. Paris. Membre du think tank européen : «Groupe Saint-Germain».
    Patrick DENOUX, professeur de psychologie interculturelle. Université Jules Verne. Amiens. Membre du think tank européen : «Groupe Saint-Germain».
    Didier HOUGUET. Ministère des finances. Paris. Ancien conseiller du ministre de l’Économie. Spécialiste du monde rural et des collectivités locales.
    Jean TKACZUK président de la Commission recherche et enseignement supérieur du Conseil régional Midi-Pyrénées.
    Lire la suite...

  • Dix-sept coureurs ont été retenus en équipe de France Espoirs pour participer à un stage du 17 au 24 février prochains, à Libarrenx (Pyrénées-Atlantiques), a annoncé la Fédération Française de Cyclisme sur son site internet. Comme l'an dernier, les coureurs de Bernard Bourreau prendront part les 18 et 19 février aux deux dernières manches de l'Essor Basque.
    Lire la suite...

  • Peyragudes : les 24 et 25 novembre 2012, les 1er et 2 décembre 2012,du 6 au 9 décembre 2012, les 15 et 16 décembre 2012 et du samedi 22 décembre 2012 au Lundi 1er Avril 2013

    Piau : du 24 novembre au 14 avril 2013

    Grand Tourmalet : du 24 novembre 2012 au 07 avril 2013

    Pic du Midi : du 09 décembre 2012 au 07 avril 2013

    Luz Ardiden : du 24 novembre 2012 au 01 avril 2013

    Cauterets : du 24 novembre 2012 au 14 avril 2013

    Gourette : du 24 novembre 2012 au 07 avril 2013

    La Pierre Saint Martin : du 24 novembre 2012 au 07 avril 2013

    * Sous réserve de bonnes conditions d’enneigement
    Lire la suite...

Le saviez-vous ?

  • Bornage des Pyrénées (12.04.13)
    La chaine des Pyrénées comprend 602 bornes. La borne n°1  débute sur la rive droite de la Bidassoa, pour se terminer au pied du Cap de Creus avec la borne 602. Ce bornage remonte à l'époque du Traité des Pyrénées.
  • La Pala Carta (23.10.12)
    La Pala Corta 

     
    Spécialité virile entre toutes ,elle est pratiquée avec un instrument ou "massue".
    Il faut aux joueurs des qualités physique et d’adresse exceptionnelles pour retourner pendant les échanges une pelote dure et vive. Régulièrement les palistes recouvrent de ruban adhésif (Chatterton) et résine de pin le manche de leur instrument pour favoriser son adhérence
    .


    La région Midi‐Pyrénées est une région phare pour la Pala corta puisque elle possède en son rang les champions du monde en titre 2010 à Pau et les vainqueurs de la coupe du monde 2011 à Brive, Sylvain Brefel et Thomas Iris.

    Mais les grands espoirs au niveau mondial dans cette discipline, ce sont les jeunes Tarbais Pierre Adrien Casteran et Benoit Chatellier.
    Déjà 4 fois Champions de France junior et 1/2 finalistes des derniers championnats de France seniors, ils espèrent décrocher leur premier titre de Champion du Monde le 28 Octobre , chez eux , à Tarbes.
  • Gaye Mariolle (04.07.12)
    Le soldat de Napoléon, Gaye Mariolle, natif de la vallée est à l'origine de la célèbre Fête des Mariolles de Campan dans les Hautes Pyrénées. 
  • Gaztelu Zahar (04.07.12)

    Fondé en 1945, Gaztelu Zahar est le premier chœur d'hommes du Pays basque français. Aujourd'hui, ses membres perpétuent la tradition transmise par leurs aînés du chant choral basque populaire.
  • Hourquette d'Ossoue (23.04.12)

    Le plus haut col sur la route du GR10 est celui de la Hourquette d’Ossoue dans le massif du Vignemale à 2 734 m d’altitude.